Heart's Mechanic

V. 2 ( feat. Julian, Malcolm, Deirdre, Joshua & Evan)


    Gradins musicaux [PV Nikki]

    Partagez
    avatar
    Lucy G. Turner
    Look at Life's Music

    Féminin Nombre de messages : 91
    Age : 27
    [ Humeur ] : Musicale
    [ Phrase Perso ] : You learn a lot about people when you listen to their songs ...
    [>> Topics En Cours] : -La détente à E. ( Joshua)
    -Eglise ( Emma)
    -Stade (Nikki)
    Date d'inscription : 26/04/2008

    And Who Are You?
    Relations:
    Catégorie: Edimbourg’s Elite
    Topics: Open =)

    Gradins musicaux [PV Nikki]

    Message par Lucy G. Turner le Jeu 12 Juin - 20:07

      Lucy arriva dans les gradins dans la soirée. Elle avait passé une journée banale de cours. A regarder par la fenêtre, écrire quelques idées de mélodie sur un bout de papier froissé retrouvé au fin fond de son sac, ou parler de tout et de rien avec ses meilleurs amis, Kyle et Valentin. Mais comme tous les soirs, elle en avait marre. De quoi exactement ? De tous ces gens qui ne savaient pas grand chose de la vie, au fond. Elle en avait marre de ces gens superficiels qui n'accordaient d'importance qu'à des détails superficiels de la vie et critiquaient les autres étudiants à longueur de temps. Peut-être aussi de regarder Joshua d'un air absent sans jamais aller oser réellement lui parler. Elle en avait marre de cette vie de fille trop timide-même s'il devait y avoir pire au monde qu'elle, quand-même. Et pour ça, elle trouvait toujours refuge dans la musique. Pour exprimer ce qu'elle ne pouvait pas dire autrement, avec de simples mots. Les sentiments profonds qu'elle ressentait pour les gens de cette université, que ce soit de la haine, de la colère, peut-être même de la jalousie, ou au contraire, un surplus d'amitié ou d'amour ( inconscient, celui-là, encore, bien sûr ...). On pouvait la prendre pour une obsedée, toujours omnubilée à penser et parler musique, même si elle se retenait souvent. Son âme vagabondait toujours dans un monde parallèle, où seules les notes et ce qu'elles pouvaient apporter comptaient. Et il lui semblait qu'ici, peu de personne pouvait réellement comprendre ses pensées.

      Il y avait ses deux meilleurs amis, bien sur, Valentin et Kyle, avec qui elle parlait de tout et de rien. Dont de musique, parce que chacun respectait les passions de l'autre. Il y avait Meghann, Laurianne et Danielle, ces trois jeunes femmes géniales avec qui Lucy aimait passer son temps, à discutailler, parce qu'elles étaient des filles intelligentes et trop rares. Joshua aussi, parce qu'elle avait l'impression d'être quelqu'un de différent à ses côtés, elle avait l'impression d'avoir une certaine importance qu'elle n'avait pas aux yeux d'autres personnes - mais ne vous y détrompez pas, elle n'était pas amoureuse. Enfin, en théorie. Et il y avait bien ce musicien, mais si solitaire qu'elle ne lui avait jamais adressé la parole. Nikki. Ils avaient juste eu le droit à une collision remarquable dans un escalier, une fois. Contact mémorable pour la jeune fille, qui avait fait tomber toutes ses ratures de tablatures sur le sol, alors que tous les deux s'étaient retenus pour ne pas dégringoler sur la vingtaine de marches qui les séparait du niveau inférieur.

      Les pensées de la jeune femme se mélangeaient lorsqu'elle arriva devant le stade, vers 18h00. Elle avait quitté les cours, étaitt allée à sa chambre universitaire pour soi-disant travailler - en fait, elle avait plutôt rêvassé devant sa bonne vieille fenêtre d'où elle observait tous les habitants de la ville passer-, puis avait décidé de sortir pour jouer de la guitare. En fait, elle aimait rester seule, ne vous y détrompez pas. Elle n'était pas une de ces jeunes filles folle et prête à sauter sur toute occasion de s'amuser avec un parfait inconnu, mais autant que ce soit dehors, tant que les beaux jours étaient encore à peu près présents. Quoi que, les beaux jours, à Edimbourg, se résumaient à des nuages qui ne provoquaient pas de pluie. Ce fût donc avec un petit vent frais dans le dos que Lucy s'assit sur les gradins du stade de l'université. Des arbres, derrière elle, faisait une ombre géante à en faire peur, mais elle n'effraya pas la jeune femme qui sortit sa guitare et commença à jouer des morceaux de sa composition. Mélancolie et courage se mêlaient dans ces quelques notes douces jouées par les doigts fins de Lucy qui couraient sur le manche de cette bonne vieille guitare ...

    Invité
    Invité

    Re: Gradins musicaux [PV Nikki]

    Message par Invité le Jeu 12 Juin - 21:54

      Un jour de plus, une torture de plus, rien de moins, rien de plus. Après tout, quelqu’un qui a peur des autres ne devrait pas avoir à se rendre à l’Université vous ne pensez pas. Et pourtant tous les matins, Nikki se levait, et se rendait dans son lieu de torture préféré. Notez ici l’ironie de la chose. Comme tous les matins, Nikki avait décidé d’arriver en retard, pour ne pas rencontrer la cohue habituelle de début de cours. Comme tous les jours, il avait été prendre son repas le plus loin possible des autres. Comme tous les débuts d’après midi, il avait été jouer un peu de guitare dans un coin du parc, où personne ne se rendait, si on l’excluait. Comme tous les après midi, il était rentré chez lui pour réviser ce qu’il venait d’apprendre, et pour lire ou écrire. Enfin, comme tous les soirs (sans matchs), il était retourné à la fac, au stade, dans l’espoir de pouvoir entendre des mélodies qu’il appréciait, et leur productrice, Lucy. N’allez pas croire qu’elle l’obsédait ou quelque chose comme ça, mais simplement il aimait bien l’écouter jouer. Il se mettait souvent dans les arbres, et attendait, patiemment, qu’elle vienne, ou pas. Une certaine monotonie vous ne croyez pas ? A vrai dire, comment pourrait-il mettre du piment dans sa vie, sans en côtoyer les acteurs ? Bref, il était donc dans les arbres, à attendre un son enchanteur. Et enfin, il l’entendit. Une mélodie tellement agréable à entendre, comme d’habitude. Il se donnait l’impression d’être un voyeur à observer ainsi à demi caché la demoiselle en train de jouer de la musique. Après tout, c’est ce qu’il était non ? Rien qu’un vulgaire voyeur qui n’avait même pas le courage d’aller la voir, simplement pour parler musique, ou pour partager un peu de son art avec elle. Pourtant, elle était assez timide, pas le genre de fille à se jouer des autres. Mais Nikki avait peur de tous, même de cette fille là. Pourtant, s’il devait avoir une discussion avec quelqu’un, ça serait bien évidemment avec elle.

      Tout à son écoute, il ne se rendit pas compte qu’il avait reculé d’un pas, faisant craquer sous son poids une branche sèche. Il aurait pu jurer si cela avait été son genre, mais il se contenta de soupirer silencieusement, tout en commençant à partir dans le sens contraire des gradins, pour ne pas risquer de rencontrer la brune Lucy. Il n’avait aucune intention d’expliquer ce qu’il faisait là, et peut être pas la capacité pour. Alors qu’il tentait d’avancer rapidement en sens inverse, il rentra dans quelqu’un. Par reflexe, il referma ses bras sur la silhouette, pour éviter qu’elle ne termine sa chute, et peut être aurait il du s’abstenir. Soit avait il surestimé ses forces, ou alors sous-estimé la force d’attraction, toujours est il qu’il tomba à la renverse, imposant son poids à la silhouette sous lui. Pour empêcher toute souffrance à la personne, il se laissa tomber sur les coudes autant qu’il lui était possible, si l’on considérait que ses bras étaient désormais coincés sous la jeune personne. Un rai de lumière lui permit d’identifier Lucy, et il tenta rapidement de se dégager, autant pour laisser de l’air à la jeune fille que pour s’en éloigner le plus possible. Malheureusement, cela lui arracha un cri de douleur, son bras étant coincé. Comment allait-il pouvoir faire ? Surtout qu’il se sentait déjà fébrile, et mal. Alors qu’il ne pouvait envisager de lui parler, voilà qu’il était dans une position plus qu’anormale, et cela n’était bon ni pour lui, ni pour elle. Il devait s’excuser bien entendu, mais il n’y parvenait, au grand dam de certaines petites voix :


      *Mais excuse toi bougre d’abruti, cette pauvre fille ne t’a rien fait et toi tu l’agresses ainsi…*
      |Oh mais laisse le, il a pas fait exprès… Mais il a quand même raison Nikki, il faut que tu t’excuses.|
      \Ouais, tu t’excuses, et comme ça tu la fous dans ton lit…/
      *|Oh la ferme toi !!|*
      **Oh mais qu’est ce que je vais pouvoir faire**


      La question était claire, il savait qu’il devait s’excuser, mais il ne s’en sentait pas capable, loin de là d’ailleurs. Parler à cette fille était vraiment trop dur pour lui, il ne savait pas comment faire, et s’il avait pu, il se serait de nouveau enfui en courant. Parce qu’il avait déjà été dans une situation semblable, bien que meilleure tout de même, avec elle, et il s’était enfui en courant. Là, il ne pouvait faire de même, il était donc obligé de lui parler. Mais il n’y arrivait pas. Il ouvrait certes la bouche, mais aucun son n’en sortait. Pourquoi donc avait elle cherché à découvrir l’origine du bruit qu’elle avait du entendre ?
    avatar
    Lucy G. Turner
    Look at Life's Music

    Féminin Nombre de messages : 91
    Age : 27
    [ Humeur ] : Musicale
    [ Phrase Perso ] : You learn a lot about people when you listen to their songs ...
    [>> Topics En Cours] : -La détente à E. ( Joshua)
    -Eglise ( Emma)
    -Stade (Nikki)
    Date d'inscription : 26/04/2008

    And Who Are You?
    Relations:
    Catégorie: Edimbourg’s Elite
    Topics: Open =)

    Re: Gradins musicaux [PV Nikki]

    Message par Lucy G. Turner le Ven 13 Juin - 11:27

      La jeune femme continuait de jouer, la moitié de son esprit concentré sur sa guitare - ben oui, elle voulait éviter de jouer de fausses notes, ou alors, si elle se mettait à improviser, se souvenir de sa mélodie , si celle-ci lui convenait, plutôt que de la perdre bêtement comme ça lui était déja trop souvent arrivé. L'autre partie de ses pensée était perdue à rêvasser, comme d'habitude. Oui, Lucy était bien le genre de fille à penser, se poser des question sur le pourquoi du comment de son passé ou les possibilités de son avenir, et ce en permanence. Elle aimait aussi observer autour d'elle, parce qu'elle voyait toujours quelque chose de nouveau, qui lui apportait. Les gens, par exemple, étaient passionants à observer. Elle en voyait en colère les uns contre les autres, décus, comme lorsqu'un fils aimé et chéri rate un examen tant attendus, elle les voyait s'aimer, des couples se prenaient la main ou se serraient l'un contre l'autre, alors que parfois leurs regards perdus dans le vague signifiaient que cet amour n'était pas ou plus réciproque. Et pourtant, Lucy essayait d'être discrète. Tout ce qu'elle pensait sur les maladresses et les mauvais côtés de l'humanité, elle le transcrivait dans ses chansons. Peut-être le seul langage universel de cette planète. En tout cas, pour la passionnée de musique, c'était bien le cas. Rien ne pouvait remplacer quelques notes, aussi simples soient-elles, pour exprimer ce qu'on avait sur le coeur. Bien sur, des regards pouvaient aussi transmettre ça. Mais il nous était possible de mentir avec un regard, lorsque l'on sentait la présence d'autres yeux susceptibles de nous juger ...

      Soudain, elle entendit un bruit. Pas un bruit inquiétant comme dans un film d'horreur, non. Juste un bruit qui faisait penser à une présence, alors qu'elle s'était crue seule. Le bruit d'une branche sur laquelle on marche accidentellement. S main droite arrête de gratter les six cordes. Elle tourna la tête en direction du bruit, posa sa guitare soudainement, hésita un moment avant de se lever; guettant maladroitement autour d'elle, puis décida d'aller voir ce qui se passait. Peut-être un animal ? Après tout, dans cette ville, la nature avait encore un peu son mot à donner, comparé à d'autres grandes villes comme Londres...

      Lucy continuait d'avancer, regardant autour d'elle de son air curieux et un peu trop innocent. Ce fût donc lorsque son regard était tourné de côté qu'elle sentit la pression d'un autre corps sur le sien. Elle fut prise au dépourvu et tomba maladroitement avec lui sur le sol, les bras de la personne coincé"s sous son dos, probablement pour amortir la chute. Elle lui fut reconnaissante en regardant de côté le béton qui aurait l'aurait massacré si la personne l'avait simplement laissée tomber. Enfin elle se décida à regarder le visage de la personne en question. Quelle ne fut pas sa surprise lorsqu'elle reconnut Nikki! Décidemment! Elle qui d'habitude croyait que toutes les maladresses venaient d'elle, on aurait dit que cette fois-ci, leurs rencontres étaient condamnées à être violentes! Son réflexe fut le même qu'à chaque fois qu'elle se sentait mal à l'aise.


      "Heu ... Désolée ..."

      Qu'est-ce qui lui avait pris, aussi, de se lever ? Pourquoi n'avait-elle pas continué de jouer, puisque 'au fond, personne ne l'avait dérangé ? Pourquoi était-elle toujours aussi curieuse ? Elle avait décidemment le don de s'attirer des ennuis!Plus maladroite qu'elle, ce devait être impossible à trouver sur cette terre! Lorsqu'il cria de douleur, la jeune femme se redressa légèrement pour lui permettre de retirer ses bras de sous son dos, mais elle sentit dangereusement le visage de Nikki s'approcher du sien, et failli lui mettre un coup de tête. La dernière fois, enfin, à leur première et dernière rencontre, en gros, il s'était enfui en courant, elle n'avait eu le temps de rien dire. Qu'arriverait-il cette fois-ci ? Elle savait qu'il était musicien, peut-être la musique allait-elle mettre fin à cette étrange situation ? Non, elle n'allait pas commencer à parler musique alors qu'ils étaient tous les deux coincés par terre...

    Invité
    Invité

    Re: Gradins musicaux [PV Nikki]

    Message par Invité le Mar 17 Juin - 1:12

      Il est de ces situations qui semblent inextricables, et celle-ci semblait en faire partie. Nikki ne savait vraiment pas quoi faire, et évidemment, cela le gênait fortement. Cette proximité avec cette fille, cette douleur dans ses bras due à la chute, et ce sentiment gêné et apeuré qui ne le quittait plus. Tout ça commençait à lui taper sérieusement sur le système et d’ailleurs, il s’énervait, lentement mais sûrement. Somme toute, cela était de sa faute, et pourtant, il ne pouvait empêcher cette subite montée de colère. Elle aurait du rester là où elle était, cela aurait empêché bien des désagréments de ce genre. Surtout qu’ils ne pouvaient désormais plus bouger puisqu’elle était sur ses bras. Elle essaya pourtant de se bouger quelque peu, pour lui permettre d’enlever ses bras, mais ils n’y parvinrent pas. Il faut dire qu’à ce moment là, le visage de Lucy avait été dangereusement près de celui de Nikki, et quelques centimètres de plus auraient été tout simplement désastreux, surtout pour le jeune homme.


      \Te prends pas la tête mon chou, tu la prends, tu la retourne et voilà…/
      |Je l’aurais pas formulé comme ça, mais il n’a pas tort Nikki…|
      *Il a même carrément raison, si tu es en dessous, elle pourra se relever.*
      **Oh mais vous êtes dingues ? Si je fais ça, j vais me prendre une baffe, et elle va…**
      |\*La ferme*/|


      Les petites voix avaient raison, c’était la seule solution, mais il ne pouvait s’y résoudre, c’était impossible. Comment pourrait-il faire en sorte de la faire basculer sur lui. Il était paniqué à cette seule pensée. Rien qu’à l’idée d’approfondir le moindre contact avec elle avait le don de le rendre nerveux, et d’ailleurs, il commençait à trembler sérieusement. Il sentait ses genoux bouger de façon incontrôlable, et il regrettait amèrement de s’être aventuré à espionner Lucy cette fois encore. Il devait parler, expliquer ce qu’il allait faire, mais il se complaisait cette fois encore à imiter un poisson hors de son bassin. Il ouvrait et refermait la bouche, sans qu’aucun son ne s’en échappe. Il fixait sans la voir la jeune femme, et se sentait vraiment mal à l’aise, et même plus.


      \Eh, on n’a pas la journée, aller fais ce qu’on te dit ! Et si t’as de la chance elle te sautera dessus…/
      |Nikki, prends sur toi, cette situation va perdurer si tu n’agis pas immédiatement…|
      *Ouais allez agit bougre d’âne…*
      **Mais je…**


      Il n’argumenta pas, ils avaient raison. Mais il n’arrivait pas à prendre la parole pour s’excuser ou même s’expliquer. Il agit donc, avec angoisse, et toujours en silence, et pourtant rapidité et efficacité. D’un vif mouvement de son bassin, il bascula sur le dos, entraînant avec lui la jeune femme, grâce à ses bras meurtris qui tenaient toujours son dos. Cette nouvelle position était encore plus compromettante, et encore plus dure à assumer pour Nikki. Pourtant, avec cette nouvelle montée d’adrénaline, et la subite chaleur qui envahissait son visage, il trouva le courage de parler, et d’ailleurs, il débita rapidement :


    « Jsuisdésoléjvoulaispastfairetomberjvoulaispasfaireçaxcusemoi… »

      Oui, c’est vrai que ce n’est pas très compréhensible. Mais il avait parlé sous le coup de sentiments qui étaient trop durs à assumer pour lui. Pourtant, il réussit à prendre sa respiration, et desserra sa poigne sur le dos de Lucy, la libérant du même coup. Elle n’avait plus qu’à se relever pour que cette situation redevienne normale. D’ailleurs, il semblait qu’elle le fit assez vite puisque Nikki ne sentait plus cette pression sur son corps. Sans le contrôler, il poussa un soupir audible, avant de se relever à son tour. Il était désormais libre, et fit un mouvement pour s’enfuir, et repartir en arrière. Pourtant, il ne réussit pas à faire un seul pas. Serait-il obnubilé par Lucy, ou alors serait il encore sous le coup de l’émotion qui l’envahissait depuis quelques minutes déjà ? Il faudrait choisir la première option puisqu’il ouvrit de nouveau la bouche, prononçant intelligiblement :


    « Excuse-moi, je… »

      Il rougit violemment, avant de faire un pas en arrière. Même s’il voulait réellement prendre la parole, il n’arrivait pas à surmonter cette peur qu’il avait. C’était étrange en fait de ne pas pouvoir parler alors qu’il le désirait. Son cerveau ordonnait, mais son esprit ne suivait pas, trop obnubilé qu’il était. Il fit un nouveau pas en arrière, et amorça un mouvement pour repartir dans l’autre sens, loin de Lucy. Cependant il n’en fit rien, restant dans une position un brin burlesque somme toute. Il était dans une position pour s’en aller, tout en voulant rester sur place. Que se passait il donc ?
    avatar
    Lucy G. Turner
    Look at Life's Music

    Féminin Nombre de messages : 91
    Age : 27
    [ Humeur ] : Musicale
    [ Phrase Perso ] : You learn a lot about people when you listen to their songs ...
    [>> Topics En Cours] : -La détente à E. ( Joshua)
    -Eglise ( Emma)
    -Stade (Nikki)
    Date d'inscription : 26/04/2008

    And Who Are You?
    Relations:
    Catégorie: Edimbourg’s Elite
    Topics: Open =)

    Re: Gradins musicaux [PV Nikki]

    Message par Lucy G. Turner le Sam 21 Juin - 14:04

      Les pensées se bousculaient dans l'esprit de la guitariste. Pourquoi était-elle venue jouer là, précisemment, ce soir là ? Pourquoi s'était-elle assise, puis levée dès qu'elle avait entendu un bruit ?Et surtout, pourquoi n'avait-elle pas regardé devant elle, et avait tourné la tête alors qu'elle marchait ? Elle avait déja eu des experiences gênantes, parce qu'elle était de ces personnes maladroites qui n'arrivent pas à changer leurs habitudes malgré des efforts fournis. Ca lui arrivait souvent. Faire des gaffes, genre mettre les pieds dans le plat, comme on dit, par exemple. Ou foncer tête baissée dans une ou un inconnu, ( même si, le plus souvent, il s'agissait plutôt d'un jeune homme, sportif, quo la regardait de haut en pensant que c'était une technique de drague) ou tomber du haut des escaliers, ses feuilles tombant de l'étreinte de ses bras. Oui, Lucy était un peu une miss catastrophe. Il devait y avoir surement pire qu'elle en ce bas monde, mais ça ne l'empêchait pas de se sentir souvent mal à l'aise. Le genre de situation où elle avait envie de s'enfoncer six pieds sous terre... Et là, il s'agissait bien de ce genre de situation. Surtout qu'à leur première rencontre, ç'avait été le même genre de catastrophe. En moins pire, quand-même. En même temps, même en se creusant la tête, c'était difficile de trouver pire comme rencontre.

      Elle regardait donc sur le côté, ne sachant pas comment réagir, avec un sourire gêné. Ben oui, elle n'allait pas en pleurer non plus! Surtout que Nikki ne semblait pas vraiment plus à l'aise qu'elle, ce qui la rassurait relativement. Un point commun supplémentaire ? Peut-être, mais Lucy ne prenait pas la peine de réfléchir à tout ça. L'important, c'était de se dégager de là au plus vite. Mais Nikki fut plus rapide. Enfin, rapide, tout était relatif. Tous les deux semblaient si perdus que le temps passait trop lentement. Lucy avait senti son regard et le lui avait rendu, histoire de savoir quel serait l'avenir dans les minutes qui suivaient. Et puis aussi parce que cet étudiant avait toujours été un personnage qui l'avait intriguée. Ensuite, elle ne comprit pas tout de suite ce qui se passa. Le jeune homme dit quelque chose de vaguement compréhensible, auquel elle répondit d'un sourire compréhensif, puis il roula sur le dos, les libérant. Le réflexe de Lucy fut de se lever immédiatement, se libérant de l'étreinte de Nikki et donc de toute situation compromettante. Il se leva aussi.

      Il fit d'abord un mouvement pour s'enfuir. Puis l resta, alors que Lucy ne savait pas quoi faire, ne pas quoi dire. Il fallait dire que comme situation insolite, c'était difficile de faire vraiment pire. A présent, elle se posait des questions. Pourquoi était-il là à cette heure-ci ? En général, la musicienne venait ici car elle était sure d'y être seule et tranquille. Alors que faisait-il là ? Surtout qu'il s'était fait discret, ou avait tenté, en tout cas. Il y avait juste eu ce petit bruit de branche qui avait tout déclenché. Puis il s'excusa, alors qu'il semblait prêt à tapper un sprint pour échapper à la jeune femme. Elle le regarda de ses grands yeux expressifs, puis lui sourit pour lui répondre par un simple :


      "C'est pas grave. Scuse moi de pas avoir regardé devant moi ...!"

      Elle essayait de détendre l'atmosphère, mais tout ce qui lui traversait 'lesprit ne traversa pas ses lèvres. Que faire et que dire à ce moment-là ? Lui semblait vouloir s'enfuir, comme à leur première rencontre. Mais il n'allait pas fuir tout le temps, si ? Lucy avait toujours été intriguée par ce jeune homme, parce que c'était un passionné de musique , lui aussi. Et peut-être aussi parce qu'il avait ce rare côté mystérieux. Alors quoi lui dire ? De rester ? il semblait si mal à l'aise, il voulait juste s'en aller! Mais en même temps, elle avait toujours voulu lui parler, même quelques mots ... Pourtant, elle lui avait déja dit plus de mots en ces quelques minutes que durant tous leurs cours communs ...Alors quoi ? Le laisser s'en aller ? Lui dire de rester ? Retourner près de sa guitare et voir s'il la suivait ?

      "Au fait, qu'est-ce que tu fais là? d'habitude je suis toute seule ici à cette heure-ci, ça fait bizarre de croiser quelqu'un ..."

      Aïe. Sitôt qu'elle prononça ces mots, elle les regretta. Ca sonnait le reproche, et pourtant ce n'était pas ce qu'elle voulait faire passer. C'était juste que sa présence l'avait surprise. Elle ne voulait pas qu'il comprenne qu'elle voulait le voir partir, car c'était le contraire de ses pensées...Lui parler musique ? Non, non, c'était surement leur plus gros point commun, mais ça ferait "seule conversation trouvée sur le moment" et elle tenait pas à gâcher le peu de naturel qui pouvait encore émaner d'elle en cet instant étrange. A présent, elle attendait et guettait sa réaction. Allait-il partir, ou s'approcher d'elle, ou se diriger vers sa guitare pour en jouer ? Allait-il parler, se foutre d'elle, ou encore s'excuser ? ...

    Contenu sponsorisé

    Re: Gradins musicaux [PV Nikki]

    Message par Contenu sponsorisé


      La date/heure actuelle est Lun 23 Oct - 23:53