Heart's Mechanic

V. 2 ( feat. Julian, Malcolm, Deirdre, Joshua & Evan)


    Lost in Edimbourg [Lucy]

    Partagez

    Invité
    Invité

    Lost in Edimbourg [Lucy]

    Message par Invité le Jeu 1 Mai - 14:50

    15h30
    Depuis une heure qu’il avait quitté les cours, Joshua marchait dans Édimbourg le nez en l’air et l’air encore plus égaré qu’à l’accoutumée. Il avait quitté l’université dans l’intention de se rendre directement à la Villa dans laquelle il avait grandi, chez Julian, mais il fallait avouer qu’il s’était… hum, éloigné du chemin. Égaré, disons, sans vraiment comprendre comment. Peut-être aurait-il mieux dû attendre qu’un des Réparés ne termine ses cours, pour qu’ils puissent rentrer ensemble, mais il s’était bêtement dit qu’après plusieurs semaines qu’il faisait en compagnie de ses amis le même trajet, il n’avait que très peu de chance qu’il ne se souvienne pas du chemin… Mais voilà.
    Au bout de quelques mètres, le jeune homme s’était laissé guidé par une allée lui rappelant étrangement un vieux souvenir. Depuis le début de l’année, il la voyait, tous les jours, cette allée, mais toujours il avait été retenu par ses amis, où du moins, par le fait qu’ils ne paraissaient pas la remarquer, et encore moins vouloir s’y engouffrer. Il avait toujours été comme ça, notre garçon aux souvenirs qui ne lui appartenaient pas, se laissant distraire par un rien lui rappelant beaucoup de choses. Il s’était engouffré dans cette rue, qui, si ses souvenirs étaient bons, donnait sur un grand marché, sur lequel étaient présentés des centaines d’articles merveilleux qui venaient des quatre coins du monde, et parmi lesquels se trouvaient des animaux exotiques et des fleurs magnifiques que l’on ne pouvait pas voir partout parce qu’il faisait froid et que nous étions bientôt en hiver.
    Donc, guidé par l’envie de voir ces fleurs, il n’avait pourtant rien trouvé au bout de cette rue, et, revenu à la réalité, s’était retrouvé en face d’une vieille boutique de cordonnier, fermée depuis des années. Ça avait bien changé, visiblement, depuis le temps. Notre Joshua avait alors voulu faire demi tour, dépité, mais il ne se souvenait plus très bien de l’endroit par lequel il était arrivé, et avait prit une autre route. Sa grande silhouette s’était faufilée à travers les rues de la ville, s’éloignant de plus en plus de son chemin initial, et, dans son regard bleu brillait à présent une lueur un peu perdue. Il avait sous le bras une pochette plastique dans laquelle étaient glissés ses cours, et dans la poche de son manteau noir étaient les stylos.

    Au bout d’un certain temps, puisqu’il faisait encore jour et qu’il n’était peut-être pas tout à fait egaré, il s’était juste mis à se promener, à la recherche de nouveaux souvenirs pouvant le guider en direction, au moins de l’université, sinon de la maison de Julian. Peut-être un peu têtu, il refusait de s’avouer qu’il n’avait aucune idée de l’endroit où il se trouvait, et se contentait de sourire aux passants qui eux aussi paraissaient s’apercevoir que quelque chose était différent chez ce garçon qui paraissait émerveillé par tout ce qu’il voyait. Il aurait bien prit un plan de la ville, mais c’était pour les touristes, et il n’en était pas un… C’était juste que tout avait changé et qu’il avait un peu de mal à faire la différence entre ses souvenirs actuels et les vieux, très vieux qui n’étaient pas à lui. Parfois, cela lui faisait ça, c’était parce qu’il était fatigué. Peut-être qu’il devait juste attendre un peu et oublier qu’il était perdu pour retrouver son chemin.
    Et c’était alors que, puisqu’il cherchait des fleurs, au départ, il avait atterrit devant le parc, qui était là depuis toujours, visiblement, et qui n’attendait que lui. Joshua aimait beaucoup la nature, et avait décidé de le traverser.

    Maintenant, il avait les yeux posés sur le tronc d’un vieil arbre, un tronc large qui avait vu les années passer, les siècles, même, peut-être, et il était en train de lire des initiales gravées dans l’écorce, des lettres fines entourées d’un cœur qu’il se souvenait avoir lui-même tracées, il y avait très très longtemps de cela…
    avatar
    Lucy G. Turner
    Look at Life's Music

    Féminin Nombre de messages : 91
    Age : 28
    [ Humeur ] : Musicale
    [ Phrase Perso ] : You learn a lot about people when you listen to their songs ...
    [>> Topics En Cours] : -La détente à E. ( Joshua)
    -Eglise ( Emma)
    -Stade (Nikki)
    Date d'inscription : 26/04/2008

    And Who Are You?
    Relations:
    Catégorie: Edimbourg’s Elite
    Topics: Open =)

    Re: Lost in Edimbourg [Lucy]

    Message par Lucy G. Turner le Jeu 1 Mai - 19:02

      Lucy avait quitté les cours assez tôt ce jour-là. Elle avait conclut sa journée universitaire avec un cours de mathématiques de deux heures. Même si la jeune femme aimait apprendre, ce n'était pas forcément les heures de matières scientifiques qui passaient le plus vite, loin de là. Elle préférait largement découvrir des faits historiques, découvrir des personnes, importantes ou non, réelles ou fictives, à travers des textes historiques ou des romans, biographiques ou non. Les langues aussi, elle aimait ça : elles permettaient de communiquer à travers le monde. D'ailleurs, elle avait dû se faire à l'accent de l'Ecosse, elle qui venait de Londres, mais même si elle voulait garder son accent de chez elle pour garder une part de son passé encrée en elle, elle aimait la mélodie des paroles de gens d'Edimbourg, et cette façon de vivre différente de celle de là où elle venait ...

      En sortant de cours, la jeune femme était retournée dans sa chambre universitaire, comme pratiquement tous les soirs. Elle passait ses soirées à travailler, rêver, jouer de la guitare. Son existence n'était pas tellement passionante, il fallait bien l'avouer. Elle avait un quotidien plus que monotone, toujours à se lever vers sept heures tappantes pour aller déjeuner à la cafétéria après avoir pris une bonne douche, puis aller passer sa journée en cours avec des gens avec lesquels elle s'entendait plus ou moins. Elle avait bien sur des amis avec qui passer du temps, et ne se gênait pas de ce côté là, mais elle avait toujours plus ou moins eu un caractère solitaire, et même si elle passait beaucoup de soirées en compagnie de ses amis, il lui arrivait souvent de préférer passer ses soirées à rêvasser seule. Et pourtant, ses soirées à jouer de la guitare sur le campus étaient nombreuses : elle aimait parler, de tout et de rien, regarder les gens passer, avec ses amis de toujours, Valentin et Kyle. C'était un fait. Et même si son quotidien pouvait paraitre ennuyeux à plus d'un étudiant de cette université de prestige, Lucy était satisfaite de son existence. Elle n'en demandait pas vraiment beaucoup plus. Financièrement, elle n'avait pas à se plaindre et n'était pas devenue une de ses greluches qui pompaient tout le fric de ses parents. Pour ce qui était de ses relations, elle n'avait pas vraiment de sale réputation, juste ce qu'il fallait pour vivre correctement dans une université comme celle là. Ses vrais amis, elle les comptait sur ses mains, et tant mieux. pas de superficialité, c'était le mieux pour elle.

      Ce soir-là, elle se retrouvait donc seule dans sa chambre universitaire, à essayer tant bien que mal avec une motivation limitée, il fallait bien l'avouer, de ranger de fourbis de sa chambre. On ne savait jamais. Une visite inattendue dans une chambre aussi désordonnée, c'était pas forcément le top, même loin de là, car même si Lucy avait ses petites habitudes et préférait vivre comme ça que dans un lieu stérile, ce n'était pas le cas de tout le monde. Mais la jeune femme avait vite abandonné . Pourquoi ? Elle n'en savait rien. Ou si, elle le savait : elle ne voulait pas être une fille sage et bien élevée que les autres voulaient qu'elle soit. Elle était elle, avec ses défauts et ses qualités. Tant pis si quelqu'un la trouvait désordonnée. Et de toute façon, qui pouvait avoir l'idée de lui rendre visite ?

      Elle avait fini par travailler quelques morceaux à la guitare, puis regarder les gens passer par la fenêtre, assise sur son vieux fauteuil. Mais finissant par sentir le temps long, la tête ailleurs, elle décida de sortir. Elle ne savait pas pourquoi, mais elle devait sortir, c'était comme ça. En un quart d'heure à peine, elle avait visité quelques vieilles rues comme elle les aimait, avait laissé son regard vagabonder sur les gens, les vieux pavés de la ville, les maisons typiques, le paysage... Tout ce qui lui plaisait à Edimbourg, en fait. Au bout d'un quart d'heure de marche, elle se retrouva dans le parc. Elle ne savait pas comment exactement elle était arrivée là, mais elle se retrouvait entournée de verdure, de fraicheur naturelle et de parfums délicieux. Elle était déja venue ici, mais seulement quelques fois, lorsqu'il faisait nuit. La journée, tout avait un autre sens. Elle continua d'avancer, regardant autour d'elle toujours avec son air curieux mais discret. Elle se décida finalement à se rendre dans l'herbe, sous un arbre au tronc large et fort, dont on sentait qu'il avait pu vivre bien des choses, qu'il portait le passé de la ville en lui.

      Elle s'assit dos à lui, les jambes repliées contre elle, avait sorti une feuille sur laquelle elle écrivait quelques idées de mélodie de son écriture ronde mais élégante. En s'y rendant, elle n'avait pas aperçut celui qui regardait déja avec son attention bien à lui le vieux tronc depuis un moment ....

    Invité
    Invité

    Re: Lost in Edimbourg [Lucy]

    Message par Invité le Lun 5 Mai - 17:03

    Joshua se souvenait, donc, d’avoir déjà écrit ces mots sur le tronc. C’était impossible, bien entendu, puisqu’il n’était jamais venu dans ce parc auparavant. Mais tout de même… l’image d’une matinée d’été lui vint à l’esprit. Une légère brise soufflait sur Edimbourg, et les habitants paraissaient, pour la plupart, assez contents. Tout le monde aimait le beau temps, n’est-ce pas? Il était arrivé, et il n’était pas seul, tenant la main à une jeune femme qui ne dérogeait pas à la règle : ses petites mains dans les siennes étaient glaciales malgré le temps, et elle portait une robe à carreaux rouges et un chapeau de paille. Il avait alors sortit un petit canif, qu’il gardait toujours dans sa poche, et, souriant à la jeune femme dont il n’avait pas lâché la main, il avait gravé leurs noms sur ce tronc, sans doute dans le besoin d‘immortaliser ce qu‘il ressentait pour elle...

    Joshua tâtonna d’une main distraite sa poche, comme pour vérifier que le canif s’y trouvait encore. Alors, il se souvint que, malgré ce souvenir, il n’avait jamais eu l’habitude d’en avoir un, de canif. De nos jours, on n’en voyait pas vraiment l’utilité, à vrai dire, et puis… Il n’avait pas eu l’intention de déjeuner d’une pomme ou d’une orange.
    Un léger soupir, néanmoins : le sentiment que lui avait procuré ce souvenir était assez proche d’un autre, qu’il ressentait assez souvent, ces temps-ci. Hélas, aussi utopiste soit-il, il doutait pouvoir un jour le vivre réellement. Peut-être fallait-il simplement qu’il poursuive sa marche, car il fallait qu’il chasse ce sentiment de vide qui suivait ce genre de pensées énamourées.

    Il ne put, néanmoins, résister à l’envie de regarder encore un peu l’arbre. D’après son souvenir, d’autres mots étaient gravés dans son tronc, et, peut-être que ces souvenirs n’étaient pas les siens, mais il les ressentait comme tels, et ne pu pas s’empêcher de faire le tour de l’arbre, à la recherche d’une autre gravure. A la place, son regard se posa sur quelqu’un, assis de l’autre coté du large tronc. Le cœur de Joshua s’emballa, comme toujours lorsqu’il la voyait.

    « Lucy! ».

    Le fait qu’il pensait à elle quelques secondes avant de la voir ne manqua pas de l’étonner. La pensée, même, qu’il ne lui suffisait que de se l’imaginer pour qu’elle apparaisse lui traversa l’esprit. Oh, et puis, même, une légère rougeur apparu sur ses joues. Il songea durant quelques secondes à tourner les talons, comme pour fuir, mais il n’avait aucune raison de le faire, et puis cela aurait été ridicule, d’autant plus que la jeune femme venait de lever les yeux sur lui.

    Il ne savait pas vraiment ce qu’il était sensé lui dire, puisqu’il ne la connaissait sans doute pas assez pour entamer avec elle une conversation… Vivre dans la villa toute sa vie, avec des personnes qu’il connaissaient depuis toujours rendait assez difficile le fait de nouer des relations sociales avec autrui. Comment faisait-on pour aborder quelqu’un dont on ne savait rien si ça n’était peut-être que pendant les cours son visage se tournait souvent vers la fenêtre, qu’elle écrivait parfois autre chose que ce que dont le prof parlait (parce qu’elle se mettait alors à écrire rapidement, comme prise d’une soudaine inspiration), et aussi qu’elle oubliait parfois de prendre des feuilles de plus, et, qu’alors, elle se tournait vers lui avec un petit air embarrassé pour lui en demander.

    Finalement, après un quart de secondes, un sourire léger apparu sur ses lèvres.
    avatar
    Lucy G. Turner
    Look at Life's Music

    Féminin Nombre de messages : 91
    Age : 28
    [ Humeur ] : Musicale
    [ Phrase Perso ] : You learn a lot about people when you listen to their songs ...
    [>> Topics En Cours] : -La détente à E. ( Joshua)
    -Eglise ( Emma)
    -Stade (Nikki)
    Date d'inscription : 26/04/2008

    And Who Are You?
    Relations:
    Catégorie: Edimbourg’s Elite
    Topics: Open =)

    Re: Lost in Edimbourg [Lucy]

    Message par Lucy G. Turner le Lun 5 Mai - 19:37

      Lucy continuait d'écrire, par moments plus inspirée que d'autres, comme souvent. Elle regardait devant elle d'un air absent, absorbée par ses pensées, essayant de traduire ses sentiments du moment dans sa mélodie. Un petit vent frais et léger faisait voler légèrement flotter ses cheveux dans l'air, et elle était parfois obligée de les repositionner derrière ses oreilles pour écrire correctement. Au fond, elle ne savait pas vraiment dans quel état d'esprit elle était à ce moment précis. Un mélange confus de toutes sortes de choses, en fait. Des bons et des mauvais sentiments, forts ou non, des souvenirs agréables ou dérangeants se mêlaient dans son esprit. Des visages d'élèves filaient à une vitesse affolante. Tous ces gosses de riches qu'elle avait du mal à supporter, ses amis, ceux avec qui elle s'entendait bien ... Et un visage particulier resta un instant. Celui qui était différent. Et pourtant elle s'était promis de ne pas recommencer ses erreurs, de ne pas avoir toujours un visage, toujours le même, qui hantait son esprit, parce qu'elle savait que c'était dangereux ... .

      Elle essayait de traduire ça sur sa feuille, avec son vieux stylo, mais c'était difficile. Il lui faudrait faire une musique faite de tellement de nuances pour tout faire passer! S'aider d'une guitare ou d'un piano, voilà ce qu'il lui aurait fallu, mais ici, c'était impossible. Elle regardait sa feuille, presque toujours vierge, d'un air absent et à moitié perturbé par cette folle inspiration intraduisible par un stylo et une feuille, lorsqu'elle entendit une voix familière. Une voix masculine, une voix spéciale, qui fit scintiller de joie son petit minois. Elle ne connaissait ce jeune homme que par les quelques feuilles qu'il lui passait, et pour ce regard et ce comportement différent qui ne la laissaient pas indifférente, il fallait bien l'avouer. En gros, elle ne le connaissait pas. Leur relation était plus que banale. Ils se rendaient servie lorsque l'un avait besoin de colle-même si, la plupart du temps, c'était plutôt Lucy qui taxait Joshua que le contraire. Et pourtant, il avait quelque chose de plus. Son regard curieux et l'avis qu'il semblait avoir sur ce qui l'entourait semblait tellement différent mais réaliste! Lucy avait déja remarqué qu'il observait tout comme s'il ne l'avait jamais vu auparavant, il s'émerveillait toujours de ce qui croisait son chemin. Elle aurait tellement pouvoir porter le même regard que lui sur le monde! Voir tout comme si c'était magnifique ...


      "Joshua!"

      Oui, super originale, comme réponse. Contrairement à lui, la jeune femme avait déja eu des histoires amoureuses, mais elle aussi avait une essence timide. Alors avec lui, ce n'était pas gagné d'avance ... De quoi lui parler ? Elle ne savait même pas d'où il venait, elle ne savait pas quelles étaient ses passions ! Elle ne savait de lui que ce qu'il montrait... Il ne parlait pas beaucoup, ou alors avec ses amis qui semblaient aussi déboussolés que lui, mais avait sa façon à lui de s'exprimer, avec son regard ... Voilà tout ce qu'elle avait appris de lui en l'observant parfois discrètement à contre-coeur en cours.

      "Ca va ? Tu veux rester un peu avec moi ?"ajouta-t-elle autant pour engager la conversation que pour le garder à ses côtés le plus longtemps possible. Une si belle occasion de mieux le connaitre, elle n'allait pas laisser passer ça! Et pourtant, elle ne voulait pas réagir comme ça, elle détestait sentir cette boule au ventre qui lui faisait comprendre que l'histoire recommençait avec un autre ...

    Invité
    Invité

    Re: Lost in Edimbourg [Lucy]

    Message par Invité le Mar 6 Mai - 1:04

    Bon… Et à présent? Que devait-il faire? Bien entendu, il était loin de vouloir tourner les talons, et la saluer d’un signe de tête amical en oubliant tout de cette rencontre la minute d’après.
    De toutes manières, il en était incapable : si Joshua avait une foultitude de souvenirs qui ne lui appartenaient pas en tête, cela ne l’empêchait pas non plus de savoir conserver ceux qu’il estimait être précieux. Or, il savait déjà que sa rencontre avec Lucy allait être gravée dans sa mémoire pour le reste de ses jours. On aurait peut-être pu le qualifier de romantique, mais pour cela aurait-il fallu qu’il se soit penché sur l’amour depuis longtemps. Avant sa rencontre avec la jeune femme, il n’avait prit l’amour que pour une manière particulièrement lyrique de raconter la relation entre deux personnes. Encore maintenant, il n’était pas conscient de son béguin pour la jeune femme, et ne prenait d’ailleurs même pas la peine de tenter d’analyser pourquoi il appréciait si particulièrement sa présence, tellement ce sentiment lui était étranger.

    Son sourire si enjoué toujours présent sur les lèvres, il profita du temps de parole de Lucy pour laisser son regard bleu se promener distraitement sur le beau visage de la jeune femme. N’allez pas croire qu’il soit superficiel ou quoi que ce soit, mais il était difficile pour lui de penser autre chose en regardant la jeune femme, que de se dire qu’elle était magnifique. N’ayant pas vraiment l’habitude des caractères ambigus voire compliqués qu’avaient la plupart des personnes n’ayant pas été élevés à la bonne enseigne (chez Julian, bien sûr…) il se rendait pourtant compte que la jeune femme, contrairement à certaines filles dont il partageait les cours, dégageait quelque chose de différent, et surtout de beaucoup plus intéressant que la plupart des filles. Peut-être était-ce sa manière de parler, ou de rejeter ses cheveux en arrière, ou même de se vêtir, Joshua n’en savait rien, mais de toutes manières, cela n’avait pas d’importance, puisque même si il était égaré on ne savait où dans Edimbourg, il ne pouvait pas rêver d’être à un autre endroit au monde à cette minute précise. Vraiment pas.

    Alors, son sourire s’agrandit encore plus lorsque la jeune femme lui proposa de rester avec lui. Il ne pouvait pas s’en empêcher, bien sûr, il n’avait pas apprit à cacher des sentiments aussi inconnus, et, même si ses joues gardèrent leur teinte rosée, il s’assit exactement à l’endroit où il se trouvait. Quel étrange situation, tout de même, de sentir son cœur s’accélérer en la présence d’une personne… Si Joshua n’était pas très à l’aise en présence de ses camarades de l’université, révélant un aspect renfermé qui ne s’était guère souvent déclaré lorsqu’il était avec les autres Mechanicals Human dans la villa de Julian, il était encore plus gêné en compagnie de celle qui l’attirait plus particulièrement, et ce, toujours sans savoir pourquoi.

    « Est-ce que tu étudies? » demanda-t-il alors, se rendant soudain compte qu’elle était en train d’écrire. Peut-être même qu’il l’avait dérangé, tout comme la fois où il était rentré dans le laboratoire de Julian (il n’avait plus jamais recommencé) pendant que ce dernier était en train de manipuler quelque chose de particulièrement compliqué. Elle n’avait néanmoins pas l’air particulièrement fâchée, ce qui était rassurant, mais paraissait néanmoins un peu préoccupée. Sa pochette plastique posée sur ses jambes croisées en tailleurs, il attendait la répondre, de son air enfantin.
    avatar
    Lucy G. Turner
    Look at Life's Music

    Féminin Nombre de messages : 91
    Age : 28
    [ Humeur ] : Musicale
    [ Phrase Perso ] : You learn a lot about people when you listen to their songs ...
    [>> Topics En Cours] : -La détente à E. ( Joshua)
    -Eglise ( Emma)
    -Stade (Nikki)
    Date d'inscription : 26/04/2008

    And Who Are You?
    Relations:
    Catégorie: Edimbourg’s Elite
    Topics: Open =)

    Re: Lost in Edimbourg [Lucy]

    Message par Lucy G. Turner le Mar 6 Mai - 21:25

      Lucy regardait le visage de Joshua. Elle savait ce qu'elle ressentait en admirant ses cheveux noirs et ses beaux yeux bleus, et pourtant elle ne voulait pas se l'avouer. Oui, de ce côté là, la jeune femme était plutôt bizarre. Elle voulait toujours éviter d'être déçue par les gens, et ne se laissait approcher que très rarement de façon proche. Mais pourtant, avec Joshua, tout semblait être différent, et elle ne le voulait pas. Cette petite douleur au ventre qu'elle ne connaissait que trop bien, cette façon qu'elle avait de le regarder avec un sourire radieux et illuminé, son coeur qui s'emballait un peu trop à son goût, tout ça, elle s'était promis de ne plus le revivre. Parce qu'elle savait aussi que cela faisait souffrir. Alors pourquoi lui demandait-elle de rester ? Pourquoi voulait-elle mieux le connaitre, passer du temps avec lui ? Oui, tout ça était contradictoire et ambigü, et la jeune femme se sentait plus perdue qu'elle n'y paraissait. Elle évitait de le montrer, mais également que son attachement pour ce quasi-inconnu ne se remarque.

      Lorsqu'elle le regardait, elle ne remarquait même pas que la couleur de ses joues avait changé. Tout ce qu'elle voyait, c'était ses yeux qui en disaient long sur sa curiosité envers le monde, sur son intelligence, et qui pouvaient redonner le sourire à n'importe qui. Son air innocent et enfantin donnait plus que tout envie de rester avec lui, de lui parler, de passer autant de temps que possible en sa compagnie. Et son sourire. Ce sourire qu'il ne faisait que rarement à l'université - ou alors lorsqu'il était en présence de ses amis que la jeune femme ne connaissait pas vraiment plus qu'elle ne pouvait connaitre ce beau brun- qui en disait long sur son état d'esprit différent, admiratif de ce qui l'entourait, sur cette gentillesse qui émanait de lui ... Oui, aucun doute, il avait une beauté bien à lui, plus belle que toutes les autres.

      Lucy chassa cette idée avant de lui répondre, un peu maladroitement à cause de sa timidité qui ressortait plus que jamais.


      "Oui ... enfin , non .... j'écris ... de la musique, enfin j'essaie mais là c'est un peu dûr ..."

      Tout de suite, sentant que la jeune homme pouvait le prendre contre lui, elle ajoura aussitôt:

      "Enfin, disons que sans instrument de musique pour s'aider, et en fin de journée comme ça, c'est un peu compliqué ..."

      Il fallait avouer aussi que l'arrivée du jeune homme n'était pas inconnu au fait qu'elle n'écrive plus. Elle préférait lui parler que plancher sur une feuille où elle n'arrivait pas à rassembler ses idées. Là, si elle devait écrire une chanson qui résumait l'état d'esprit dans lequel elle se trouvait en cet instant précis, elle écrirait surement un mélodie douce et remplie de sentiments amoureux, comme pour faire passer ce qu'elle n'arrivait à dire, que ce soit à elle même , et encore moins à son interlocuteur. D'habitude, elle écrivait ses idées en cours. Alors pourquoi n'y arrivait-elle pas, là? La fin de journée et les sentiments qui se mêlaient dans son esprit devaient y être pour quelque chose, parce que l'inspiration était là. Et avec l'arrivée de Joshua, elle repartait de plus belle dans une direction plus précise. Elle se promit de ne jamais aller au fond de cette idée. Elle ne pouvait pas se l'avouer qu'elle aimait ce jeune homme, cette phrase pourtant si simple n'arrivait pas à se mettre en place dans son esprit...

      "Et toi, dis-moi, tu aimes la musique ?"

      C'était la seule question qui lui était venue à l'esprit en ce moment précis. Et pourtant, même si elle adorait parler musique avec quelqu'un, elle ne voulait pas envahir le jeune homme avec sa passion que peu de gens partageaient. Elle aurait aussi pu lui demander s'il avait travaillé après les cours, pourquoi il n'était pas rentré chez lui, mais elle ne demanda rien de tout ça, pour ne pas le faire s'en aller. Surtout qu'elle ne savait rien de l'endroit où il vivait, mais savait que c'était un endroit particulier, tous les pensionnaires de cette maison avaient cet air admiratif et perdu, égaré ... Et elle ne voulait pas prendre le risque de le braquer, au contraire! Elle ésperait juste que cette question n'était pas trop à côté de la plaque dans la discussion. Oui, décidemment, sa timidité reprenait vraiment le dessus comme rarement ...

    Invité
    Invité

    Re: Lost in Edimbourg [Lucy]

    Message par Invité le Ven 9 Mai - 18:24

    De la musique… Elle répondit à Joshua qu’elle écoutait de la musique, et ce dernier songea alors qu’il n’y connaissait rien. Du moins, il n’était pas capable, lui, d’écrire quoi que ce soit qui ressemble à de la musique. Peut-être était-ce parce qu’il n’avait jamais été doué au niveau du lyrisme, parce que, tout ce qu’il voyait autour de lui, et ce, constamment, était comme une éternelle poésie. Alors, lorsqu’il fallait coucher les mots qu’il ressentait sur du papier, cela donnait des phrases insipides et sans aucun intérêt pour la plupart. Il trouva merveilleux qu’elle écrive de la musique. Comme si la jeune femme s’élevait au fur et à mesure qu’ils passaient du temps ensemble, sur le piédestal sur lequel il l’avait placée dès la première fois qu’il avait posé les yeux sur elle. La première fois, ce fut simplement parce qu’elle était la seule à ne pas avoir l’air réelle dans cette salle de classe où tout lui était étranger et étouffant. Elle, avait eu l’air d’être une apparition, merveilleuse figure immobile qui ne paraissait pas aussi agitée que tous les autres, qui était juste là parce qu’il le fallait, et qui était loin de paraître aussi hostile qu’eux tous, avec leurs voix fortes et leurs gestes brusques, leurs odeurs de parfums capiteux et leurs mouvements agressifs et pressés.
    Et là, il apprenait qu’elle écrivait de la musique, il aurait pu se dire que cela n’était pas étonnant, ou qu’il s’attendait à ce qu’elle soit une artiste, mais en réalité, il n’en était rien. Il avait appris depuis toujours à ne pas créer de préjugés envers autrui, que ces derniers soient positifs ou négatifs, et que s’imaginer qu’une personne se passionne pour telle ou telle activité sans en avoir aucune preuve ne servait strictement à rien d’autre qu’a influencer l’idée que l’on pourrait avoir d’elle lorsqu’on en aurait la confirmation.

    Il accueilli cette réponse par un nouveau sourire, qui failli disparaître lorsqu’elle ajouta qu’elle « Essayait ». Immédiatement, Joshua pensa qu’il la dérangeait peut-être, et, ne voulant pas freiner ses élans créatifs, allait trouver un prétexte pour dire qu’il devait y aller, ne voulant en aucun cas que la jeune femme ait une raison de lui en vouloir. Avant qu’il n’ai eu le temps de répondre à la première affirmation (il ne la dérangeait donc pas, heureusement), elle lui demandait déjà si il aimait la musique.
    A nouveau, le regard du brun s’éclaira alors qu’il s’exclamait avec enthousiasme :

    « Oui bien sûr! J’aime absolument toutes les musiques, et je pourrais en écouter à toutes heures du jour et de la nuit… Enfin, si bien sûr il n’y avait pas toutes ces autres choses qu’on ne peux pas faire en écoutant de la musique, comme apprendre quelque chose. J’aurais voulu que ce soit le cas »
    Il passait réellement des heures à écouter de la musique, suivant son humeur, le matin généralement, alors qu’il observait ce qui se passait dehors par la fenêtre de sa chambre, la musique berçant ses rêves et ses souvenirs, mais aussi ses pensées.
    Il se souvint avoir passé des heures à écouter des vinyles sur son tourne-disque, dans un décor en noir et blanc, avec une odeur de cuisine qui lui caressait les narines et un sourire aux lèvres, et les yeux fermés.

    Il eut un moment de silence, comme si il se souvenait de la personne à laquelle il s’adressait. Peut-être s’était-il un peu trop emporté, mais il était comme ça, Joshua, et pouvait parler durant des heures avec les personnes avec lesquelles il se sentait à l’aise. Il aimait aussi écouter les autres lui parler, préférant généralement cela, en réalité, parce qu’il aimait absorber les manières et les pensées des autres, et appréciait particulièrement l’idée qu’ils puissent vouloir partager quelque chose avec lui, comme pour alimenter tous ses souvenirs. Il voulait entendre Lucy parler, parce qu’il aimait sa voix et l’expression de son visage lorsqu’elle s’animait, comme ces fossettes qui se creusaient dans ses joues.

    « Mais tout le monde ne pense sûrement pas comme moi » ajouta-t-il d’un ton plus posé. « Tu écris de la musique, alors… » termina-t-il d’un air songeur.
    avatar
    Lucy G. Turner
    Look at Life's Music

    Féminin Nombre de messages : 91
    Age : 28
    [ Humeur ] : Musicale
    [ Phrase Perso ] : You learn a lot about people when you listen to their songs ...
    [>> Topics En Cours] : -La détente à E. ( Joshua)
    -Eglise ( Emma)
    -Stade (Nikki)
    Date d'inscription : 26/04/2008

    And Who Are You?
    Relations:
    Catégorie: Edimbourg’s Elite
    Topics: Open =)

    Re: Lost in Edimbourg [Lucy]

    Message par Lucy G. Turner le Sam 10 Mai - 15:30

      Lucy regarda sa feuille un instant. Elle avait une folle envie d'écrire. parce que oui, ça y'est, son inspiration s'était stabilisée. Elle savait de quoi et de qui parler. Parler de lui, celui qui changeait sa vision des choses. Celui qui était si différent et qui se trouvait à ses côtés. Cet étrange brun qui changeait tout sans le vouloir, et sans que Lucy ne s'en rende compte. Enfin, disons qu'elle essayait de se cacher ce qui semblait être évident. Au fur et à mesure de leur conversation, la jeune femme avait envie de le prendre dans ses bras, comme si elle l'avait toujours connu. Il était tellement différent des autres! Il s'intéressait au monde, avait une gentillesse difficilement égalable... Et ce sourire, auquel elle avait envie de répondre en le multipliant par cent ... Elle avait autant envie de lui parler que de l'écouter, elle avait envie de partager avec lui, ses passions, son temps ....Comment expliquer tout ça ? Elle avait commencé à parler musique comme s'ils se connaissaient depuis longtemps. Elle était à l'aise avec lui et pourtant sentait son coeur s'emballer, comme pour la prévenir d'un danger dont elle était plus ou moins consciente ...

      La jeune femme n'écrivit rien devant lui, pour ne pas dévoiler ses sentiments encore flous dans son esprit mais tellement limpides, pourtant. Elle se promit l'espace d'un instant de se mettre au travail dès qu'elle retournerait dans son appartement universitaire. Et pourtant, elle n'était pas pressée de s'y rendre à nouveau, loin de là. Chaque moment passé en la compagnie de Joshua était comme un rayon de soleil volé en pleine nuit. Elle ne voulait pas perdre ça. Déja passer du temps à l'observer entre deux notes en cours, c'était magique pour elle, qui avait pris l'habitude de ne plus s'attacher à la gent masculine. Mais là, c'était différent. Elle s'attachait à lui sans oser s'avouer que ce gars était formidable, formidable comme personne, comme aucun mec de la fac qu'elle n'avait rencontré auparavant. Elle ne savait pas grand chose sur lui, voir rien. Mais ce qu'elle voyait et ce qu'il lui montrait lui suffisait pour voir qu'il était quelqu'un de bien, et elle espérait ne pas se tomper.

      Elle lui sourit radieusement comme elle le faisait rarement avec quelqu'un qu'elle connaissait à peine, avant de lui répondre, passionée, n'ayant même pas remarqué le silence laissé par son interlocuteur, trop attentive à ce qu'il disait et pouvait penser pour s'en apercevoir...


      "J'écris de la musique, mais ça ne m'empêche pas de l'apprécier à sa juste valeur, il faut bien rester dans le silence parfois. Le silence a sa propre musique! Jsuis contente que t'aimes la musique, on pourra partager ça tous les deux! Découvrir des musiciens, en aider d'autres, partager ses émotions à travers des mélodies, des sons et des voix, c'est tellement unique!"

      La jeune femme était tellement passionée en parlant à cet être si spécial de sa passion qu'elle ne remarqua pas tout de suite qu'elle était en train d'écrire une mélodie. Surement celle qu'elle aurait écrite en rentrant dans son petit chez-soi universitaire. Ses yeux se baladaient devant elle, sur les arbres et la nature qui les entouraient et les enveloppaient, comme à ses côtés, là où était assis le jeune homme, sa pochette sur ses genoux, avec ce regard dans lequel Lucy avait envie de plonger... Elle regarda à nouveau sa feuille devenue noire de gribouillis, puis Joshua. Elle espérait ne pas le déranger en s'emportant comme ça dans ses délires. Elle adorait la musique depuis toujours, elle faisait partie de son histoire, et ce n'était pas le cas de tout le monde. Elle ne voulait pas mettre mal à l'aise Joshua ...

      Pour s'excuser de sa passion peut-être malvenue, Lucy le regarda avec un petit sourire gêné. Elle aimait énormément parler avec lui, mais espérait que c'était réciproque... Elle avait peur qu'il découvre qu'il n'avait rien à faire ici, à ce moment de la journée, et qu'il n'avait rien à faire avec elle tout court. Lucy doutait souvent dans ce genre de situation, mais là le tout était multiplié par dix ... Elle ne savait pas quoi dire, continuer de parler ? Non, elle voulait que la conversation soit partagée, elle n'aimait pas partie dans un monologue sans interêt ... Mais s'il ne trouvait rien à répondre ? S'il en avait marre de parler musique ? ...

    Invité
    Invité

    Re: Lost in Edimbourg [Lucy]

    Message par Invité le Lun 12 Mai - 22:06

    Ils échangeaient quelques mots, puis venait un drôle de silence, rapidement suivit par de nouvelles paroles, et le souffle du vent qui se faisait entendre, et ces mots écrits sur l’arbre, dans le tronc, derrière, que Josh pensait toujours avoir écrit, lorsqu’il ne s’appelait pas Joshua, et que celle pour laquelle son cœur battait ne s’appelait pas non plus Lucy. Mais pourtant, c’était à coté de ce fameux arbre qu’ils étaient tous deux assis, et si la terre se serait arrêtée de tourner, il ne l’aurait sans doute pas remarqué. Tout comme il ne remarquait pas les autres filles de leurs cours, lorsqu’ils étaient à l’université : il avait déjà réfléchi à la question, plusieurs fois, lorsqu’il était dans sa chambre et qu’il avait un air de piano dans la tête, il tentait de se souvenir de moments passés à l’école, de ressentir une nouvelle fois ce qu’il avait ressentit pendant la journée, et surtout de tout analyser. Il écrivait, au début, ce qu’il avait dans la tête, mais c’était rapidement rendu compte que c’était impossible d’écrire tout ça, parce qu’il y avait plus de sensations et de sentiments, que de pensées, au final. Il était capable de se souvenir du bruit des chaises qui bougeaient toutes en même temps lorsque les élèves s’asseyaient et se levaient en début et fin de classe, des paroles parfois acerbes des professeurs, qui sermonnaient les élèves inattentifs du bruissement des stylos sur les papiers, des discussions qui fusaient de toutes parts, des regards scrutateurs de certains sur lui, mais, aussitôt qu’il repensait à Lucy, tout disparaissait immédiatement et ses pensées se consacraient entièrement à elle.

    Son regard bleu était à présent posé sur les longs doigts fins de la jeune femme qui couraient sur le papier, des notes apparaissaient créées au fur et à mesure que sa main avançait. C’était étonnant de voir à quelle vitesse les notes étaient créées sous ses doigts, comme si elle parlait littéralement le langage de la musique. Joshua savait lire une partition, Julian ayant enseigné aux Mechanicals Human quelques notions de Solfège, mais jamais il n’était parvenu à composer quoique ce soit. Il fut totalement absorbé par l’air rêveur qu’avait prit son visage, et les mèches qui s’y étaient égarées, et qu’il fut soudain prit d’une envie folle de repousser.

    Prit de cours par sa réponse (elle lui proposait de partager quelque chose!), il retrouva sa timidité naturelle, comme surprit à faire quelque chose d’interdit. Il était conscient qu’il pourrait observer Lucy indéfiniment, au point que cela en devenait peut-être indécent. Pour palier à sa gêne, il baissa la tête durant quelques secondes, releva les yeux, et, tendit la main vers la feuille couverte de la mélodie qu’elle venait d’écrire. Après l’avoir parcourue du regard durant quelques secondes, il se mit à siffloter, comme pour lui-même, les notes qu’il voyait devant lui, comme pour donner vie à la musique qu’il avait devant lui.

    Il cessa, et souriant à nouveau en lui tendant la feuille, dit alors d’un air contrit :

    « Je suis désolé, c’est mon seul instrument… je n’aurais pas dû, mais… Euh… j’aime beaucoup »
    avatar
    Lucy G. Turner
    Look at Life's Music

    Féminin Nombre de messages : 91
    Age : 28
    [ Humeur ] : Musicale
    [ Phrase Perso ] : You learn a lot about people when you listen to their songs ...
    [>> Topics En Cours] : -La détente à E. ( Joshua)
    -Eglise ( Emma)
    -Stade (Nikki)
    Date d'inscription : 26/04/2008

    And Who Are You?
    Relations:
    Catégorie: Edimbourg’s Elite
    Topics: Open =)

    Re: Lost in Edimbourg [Lucy]

    Message par Lucy G. Turner le Mar 13 Mai - 12:59

      Lucy se sentait de plus en plus à l'aise avec Joshua, mais en même temps de plus en plus gênée. Gênée, parce qu'elle sentait son cœur qui ne voulait pas arrêter de battre cette foutue chamade, comme si elle avait couru un marathon. Heureusement, elle arrivait à ce que ça ne se voit pas, et ne rougissait pas. Mais elle sentait un poids peser lourd sur ses petites épaules, elle qui ne voulait pas retomber amoureuse, elle qui ne souhaitait pas revivre une histoire qui risquait à nouveau de mal finir ... Et pourtant, le visage de Joshua ne pouvait qu'inspirer confiance. Tous les malheurs du monde, il ne semblait pas les connaitre, s'emerveillant de tout, avec une certaine timidité et son regard d'enfant. La jeune femme regardait autour d'elle, soudain prise d'une certaine mélancolie, avec une envie de se plonger dans les bras de celui qui était assis à ses côtés. Elle avait tellement envie de partager avec lui, tout ce que deux personnes pouvaient partager, d'apprendre tout ce qu'elle pouvait sur lui, le découvrir ... Des impressions et des sensations qu'elle n'avait pas éprouvées depuis plusieurs années, et qui lui étaient presque inconnues à présent ... Tout était bizarre ... Qui aurait cru que l'arrivée d'un jeune homme pouvait bouleverser la vision des choses de Lucy ? Elle qui était d'ordinaire toujours plongée dans ses partitions, ou en train de parler, philosopher, et rire avec ses meilleurs amis. On aurait dit qu'un changement avait lieu en elle, et pourtant elle voulait pas s'y résoudre ...

      Ses doigts avaient couru sur sa partition, alors qu'elle cherchait quelque chose à dire pour briser ce silence qui pourtant ne la dérangeait pas. Rien que le fait de savoir que Joshua était là, à côté d'elle, la rendait heureuse, au fond d'elle ... Son stylo avait parcouru la feuille devenue grise d'écriture pour noter une mélodie mélancolique mais remplie d'espoir, qui décrivait ce qu'elle ressentait. Lorsque Joshua la lut, elle eut un sourire. En plus, il savait lire une partition! Et il y donnait vie comme personne n'aurait pu le faire mieux, car celui qui avait fait sans doute écrire cette suite de notes à Lucy, sans le savoir, c'était lui, avec son arrivée devant cet arbre, et son arrivée dans la vie de Lucy également ...

      Son sourire était sincèrement heureux, mais elle ne pouvait s'empêcher de sentir de la gêne. Pas contre lui, mais parce qu'elle avait étalé ses sentiments, peut-être trop, dans ce petit air écrit à la va-vite après l'arrivée du brun. Elle était heureuse qu'il veuille partager ça, et qu'il s'intéresse à ce qu'elle faisait, parce que peu de monde le faisait réellement, il fallait bien l'avouer. Mais elle espérait ne pas avoir révélé trop de ses sentiments encore incertains à ses propres yeux ...

      Lorsqu'il sentit de la gêne à son tour, Lucy voulut tout de suite le rassurer. S'ils étaient toujours gênés tous les deux, leur relation n'allait pas avancer ... peut-être avaient-ils trop le même caractère discret et timide, et qu'ils se ressemblaient que certains ne pouvaient le croire ... Et en sentant cette gêne, aussi idiot cela puisse paraitre, elle en sentit encore plus de l'avoir gêné... Elle n'aurait pas dû écrire ces quelques lignes, c'était sa faute, elle écrivait alors que lui était resté avec elle ! Quelle idée! Mais en même temps, sentir cette gêne la rassurait et elle se sentait moins idiote lorsqu'elle-même se sentait mal à l'aise par moments ...


      "C'est pas grave! Au contraire, ça me fait plaisir que tu t'interesses à ma musique! D'ailleurs, tu siffles bien ..."

      Oui, parce que beaucoup de gens pensaient que siffler était à la portée de tous, mais c'était comme le chant ou tout autre instrument de musique : il fallait sortir les notes justes, et le son n'était pas évident non plus ... Choses que Joshua métrisait ...

      "Je savais pas que tu savais lire une partition, tu t'en sors bien!"ajouta-t-elle, heureuse de pouvoir partager ça aussi. Comment avait-il appris ? Il avait eu des cours ? Lisait-il souvent des partitions ? Peu importait ...Décidemment, elle l'aimait beaucoup, ce jeune homme ...

    Contenu sponsorisé

    Re: Lost in Edimbourg [Lucy]

    Message par Contenu sponsorisé


      La date/heure actuelle est Mar 21 Aoû - 21:18