Heart's Mechanic

V. 2 ( feat. Julian, Malcolm, Deirdre, Joshua & Evan)


    Test de Samuel

    Partagez
    avatar
    Samuel Connors
    Paper Lung

    Féminin Nombre de messages : 15
    [ Humeur ] : Enthousiaste
    [ Phrase Perso ] : The world is yours
    [>> Topics En Cours] : _Green is the color [Kurt]
    _Decouverte [Vianne]
    Date d'inscription : 09/06/2008

    And Who Are You?
    Relations:
    Catégorie: Mechanical Human
    Topics:

    Test de Samuel

    Message par Samuel Connors le Lun 9 Juin - 0:38

    Un soleil incertain se levait sur Edimbourg. Il devait être sept heures du matin, et la ville commençait à se réveiller... Mais pas Samuel. Roulé en boule sous ses couvertures, le jeune homme rêvait allégrement. A quoi, allez savoir... Il ne se souvenait jamais de ses rêves de toutes façons. Ca le rendait presque fou, et il passait en général plusieurs minutes dans son lit après son réveil pour tenter de réunir quelques bribes de rêve. En vain, toujours en vain. Il avait fini par contenter sa soif de curiosité sur les rêves en écoutant ceux des autres ; du moins, ceux qui acceptaient de les lui raconter. Ce matin là, le rêve du jeune Samuel ne devait pas être agréable, vu la façon dont il se tortillait, roulant dans tous les sens. Si on tendait bien l'oreille, on pouvait entendre le fameux bruit de papier froissé dû à sa respiration, ainsi que quelques gémissements. Décidément, ce n'était vraiment pas un rêve agréable.

    Pour finir, Samuel finit par rouler quelque centimètres trop loin, et sa joue gauche entra en contact plutôt violement avec le sol. Autant dire qu'il fut réveillé sur le coup, et pas au sommet de sa forme. De une, il détestait être réveillé brutalement, et de deux, il détestait le matin. Restant encore quelques instants sur le sol, empêtré dans sa couette, Samuel commença par calmer sa respiration, anormalement rapide. Sûrement à cause de son rêve. Puis il se débattit avec force pour se débarasser de sa prison de tissu. Enfin, lorsqu'il se fut remis sur ses deux jambes et qu'il eu prit la décision de se remettre de ses émotions en s'asseyant sur son lit, il essuya le petit filet de bave séchée qu'il avait au coin des lèvres. Quel beau matin ! Samuel aurait volontiers replongé sous ses couvertures, s'il n'avait pas entendu les voix provenir de la cuisine. Il adorait partager des moments avec le reste de la famille, et surtout, avec Julian.

    Décidé cette fois à rester debout, et à être de bonne humeur, il descendit les escaliers et s'assit au milieu de ceux qu'il considérait comme ses frères et soeurs. Prenant son petit déjeuner en silence, mais en ressentant un profond plaisir à être là, en compagnie des personnes qui comptaient le plus à ses yeux, Samuel ne put s'empêcher d'analyser quelque peu ses amis. Leurs paroles, leurs attitudes. Tout fascinait Samuel, et tout lui donnait matière à réflexion. Partageant cet instant sans y prendre part, le garçon se sentait tel un spectateur assistant au spectacle de sa vie, de son quotidien. Et il trouvait cela très intéressant. Lorsqu'il eu finit de manger (c'est à dire assez rapidement), il remonta doucement dans sa chambre. La matinée était reservée au glandouillage intensif. La lecture, l'écriture, la musique, tout ce genre de choses. Pas question de mettre le nez en dehors de cet endroit qui lui était réservé.


    Le jeune homme s'assit donc sur le rebord de la fenêtre, un livre sur les genoux. Ecrit par un certain Freud, il le trouvait intéressant quoiqu'assez dur à lire et à digérer. La prochaine fois, il s'attaquerait à un moins gros morceau. Il tourna quelques pages, avant de trouver celle à laquelle il s'était arrêté. Mais ses yeux parcoururent les lignes sans saisir le sens des mots. Il s'était concentré sur le bruit de son poumon de papier, et ce froissement lancinant l'avait tiré loin de la réalité. Samuel releva alors les yeux de son livre, et les posa sur le monde qui s'offrait à sa vue, derrière la vitre quelque peu embuée de sa fenêtre. Le monde qu'il n'avait pas encore eu la chance de connaître, mais qui bientôt, lui offrirait tout ce qu'il avait à donner. Le jeune homme avait hâte de gouter à la liberté que représentait le fait de quitter cette maison à laquelle il était pourtant si attaché. Il avait hâte de se mêler à la foule, de se sentir insignifiant au milieu de tant de personnes. Il avait hâte de découvrir quelle influence le monde aurait sur lui, et quelle influence il aurait sur le monde.
    avatar
    Julian N. Johansson
    >> Reparateur de gens

    Masculin Nombre de messages : 180
    Age : 27
    [ Humeur ] : Travailleuse
    [ Phrase Perso ] : Come home little bird, don't stay alone in the rain ...
    [>> Topics En Cours] : >> Experience en exterieur [Deirdre]
    >> Comme une huitre sur une perle [Kaede]
    >> La curiosité est un vilain défaut [Vianne]
    Date d'inscription : 23/04/2008

    And Who Are You?
    Relations:
    Catégorie: Staff
    Topics: Open =)

    Re: Test de Samuel

    Message par Julian N. Johansson le Lun 9 Juin - 13:18

    Test Validé!
    Bienvenue, bonne chance pour ta fiche =)


    _________________
    Il faut réparer, recoller,
    Me recoudre à la foudre super glue des cieux

      La date/heure actuelle est Lun 23 Oct - 23:51